centre international de poésie Marseille
ACCUEIL
 
LE CIPM
Présentation
Coordonnées
Adhérer
AUTEURS
PUBLICATIONS
[à télécharger]
Hors collection
CCP - cahier critique de poésie
CCP en ligne
Cahiers du Refuge
Le Refuge
Le Refuge en Méditerranée
Import / Export
Un bureau sur l'Atlantique
Actes de colloques
cent titres
[autres...]
Le Clou dans le Fer
PHONOTHÈQUE
RÉSEAU
Adresses
Liens

BIBLIOTHÈQUE

ARCHIVES
Expositions
Manifestations
Les Inédits
Résidences
Ateliers
Traduction
Conférences

AUTEURS

Thomas Braichet

Imprimer cette page

Thomas Braichet



Né en 1977 en Haute-Normandie, Thomas Braichet joue dans divers groupes de musique, puis rentre aux Beaux-arts en 1996 où il travaille les rapports qu’entretiennent « lisible » et « visible » à travers les médiums de la typographie, de la gravure, du DAO, de la PAO, de la peinture. Conjuguées à son intérêt pour les poésies et littératures, ses pratiques se développent conjointement depuis maintenant six ans dans une écriture cristallisant arts sonores, textuels et plastiques, en une seule pratique : l’élaboration d’une écriture verbi-voco-visuelle.
Cette écriture servirait à priori une fin vieille comme l’homme : raconter des histoires. Mais ici l’histoire (le récit) n’est qu’un support qui permet à telle écriture de se déployer. En ce sens, l’histoire est un pré-texte, ou plutôt un terreau d’où se fabriquent des constructions croisées d’une même diégèse : elle permet le développement de ce dispositif narratif conviant lisible, visible et audible.


écouter :

On va pas partir comme ça, on va pas rester (extrait)
Poème du bègue

À propos de Thomas Braichet
« Peut-être, Thomas Braichet est-il un genre à lui tout seul, et, dès lors un geste qui interroge l’emprise même de cette idée. Ni poésie, ni poésie sonore, pas tout à fait prose, pas encore performance et pourtant tellement situé en son écriture comme dans sa manière si particulière de la « machiner » : le dit de Braichet travaille à la lisière de cette déjà longue histoire du livre et du hors livre. Et il l’amplifie. Soit : il l’électrise. Et parce qu’il se joue des schèmes linéaires de cette histoire : déjà, il l’électrolyse. Affaire de physique-chimie donc, de vice-versa, entre le signe, le sens, le son – et vice-versa. »

par A-J Chaton.



Publications :
exerg : 6, di Solo, 1998.
Some lyrical butter, di Solo, 1999.
nouvelles une, di Solo, 2001.
et visuels, Mix, 2002.
Vsans-Vslab 1.0, Mix, 2003.
On va pas sortir comme ça on va pas rentrer, P.O.L, 2004.




Cahiers du Refuge :
158
151

interventions au cipM :

La revue BoXoN (Manifestations)
Œuvres-Livres - aperçu avant impression (Manifestations)

 

MA COMMANDE
LETTRE D'INFO
CCP 33
ACTUALITÉ
expositions :
Miroslav Tichý
vient de paraître :
CCP 34-2
263
Miroslav Tichý

en écoute :
Ly Hoang-Ly
Jean-Pierre Bertrand
Estella Comellas
Daniel Charles
Jena Osman
Hélène Gerster
Christophe Tarkos
Shuntaro Tanikawa
Arno Calleja
Marie de Quatrebarbes

retour en haut de page Mentions légales Crédits Coordonnées retour en haut de page